Skikda : Effondrement d’une cage d’escaliers d’un immeuble à Filfila

Par : Aimen Saheb

Une partie de la cage d’escaliers de l’immeuble B16, situé à la cité Mohamed Zendouh, dite Cicel dépendant de la commune de Filfila, s’est partiellement effondrée hier mardi. L’incident a fait un blessé, les services de la Protection civile sont intervenus et ont évacué la victime vers l’établissement de santé de Filfila.

Cet immeuble composé de 4 étages est sur le point de s’écrouler totalement en raison de sa dégradation considérable et il représente désormais un danger du premier degré pour ses occupant.

D’ailleurs, durant cette période de pluie, le risque d’effondrement ne cesse d’augmenter, les familles occupant les immeubles menaçant ruine dans les différentes avenues de la Vieille Ville de Skikda ont lancé un cri de détresse pour attirer l’attention des autorités locales sur le danger imminent qui menace leurs vies.

Les infiltrations des eaux pluviales dans les domiciles de l’ancienne ville ont créé un immense climat de peur au milieu des familles qui craignent l’effondrement de leurs bâtisses. Les dernières précipitations ont provoqué des fissures dans les murs et les piliers de plusieurs immeubles datant de la période coloniale, à l’avenue Kadour Belizidia, au Faubourg ainsi que dans l’immeuble Russicada situé sur la corniche de Stora, plus précisément au niveau de la localité dite “Casino”.

Ces familles occupent les vieux immeubles depuis plusieurs décennies et n’ont jamais été relogées, malgré le risque qui leur entoure de partout. Et ce, malgré aussi le classement de la plupart de ces bâtisses dans la zone rouge par les experts du CTC.

D’ailleurs, les arcades de Didouche Mourad qui représentaient autrefois l’identité de l’ex-Philippeville sont actuellement à deux doigts de s’effondrer sur les passagers, les plafonds risquent de tomber à n’importe quel moment et les murs sont complètement lézardés.

Les autorités locales, à leur tête la cheffe de l’exécutif et le chef de daira, ont échoué dans le défi d’assurer un lieu sûr et une vie décente durant cette saison hivernale à ces citoyens qui vivent dans le danger de l’effondrement et endurent plusieurs décennies de souffrance.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi