Covid-19

Cas dans le monde

Morts dans le monde

Guéris dans le monde

Mort d’un détenu à Koléa : L’UCP et la LADDH réclament une enquête

Par : S.B

Le parti de l’union pour le changement et le progrès (UCP) de Zoubida Assoul et le La Ligue algérienne pour la défense des droits de l’Homme (LADDH) ont, dans deux communiqués distincts, interpellé les autorités judiciaire et politique afin que l’opinion publique nationale soit informé des « circonstances exactes » du décès du « détenu d’opinion » Hakim Debazi alors qu’il était en détention préventive à la prison de Koléa.

« L’UCP tient à présenter ses sincères condoléances à l’ensemble de la famille et proches de Hakim Debazi, détenu

d’opinion décédé hier dimanche 24 avril 2022 à la prison de Kolea (Tipaza) », peut-on lire sur le communiqué du parti de Zoubida Assoul.

« Depuis le début de la répression contre le Hirak et ses militants, l’UCP n’a cessé d’appeler les tenants du pouvoir à abandonner la politique du tout sécuritaire et envisager d’autres moyens, comme le dialogue, pour la résolution de cette crise, purement politique. L’UCP et sa présidente qui, comme tout le monde le sait, fait partie du front contre la répression et la défense des libertés, n’ont eu de cesse de rappeler aux autorités judiciaires et politiques du pays que la détention préventive est une mesure exceptionnelle applicable uniquement dans certains Cas particuliers, ce que le garde des Sceaux a confirmé devant les juges », rappelle le parti de Zoubida Assoul.

« Le parti exige, en outre, l’ouverture d’une enquête sur les circonstances exactes de ce décès. Une enquête dont les détails
doivent, cette fois-ci, être révélés à l’opinion publique nationale », lit-on encore sur le même communiqué qui conclut avec « L’UCP présente encore ses condoléances les plus
attristées à la famille du défunt ainsi qu’à l’ensemble des Algériens qui militent pour l’édification de l’Etat de droit.

À Dieu nous appartenons et à Lui nous retourner. Puisse Dieu tout Puissant accueillir le défunt en Son vaste paradis ».
« Les plates-formes et réseaux sociaux ont largement diffusé l’information du décès d’un détenu d’opinion ce soir à la prison
de Koléa », a écrit le vice-président de la LADDH, sur son compte Facebook. « Les autorités judiciaires sont tenues d’informer l’opinion publique sur tous les détails, circonstances et causes de cette disparition tragique », a-t-il ajouté.
La Ligue algérienne de défense des droits de l’Homme affirme qu’« elle suit de près ce dossier », et appelle « les autorités judiciaires à ouvrir une enquête judiciaire immédiate pour situer les responsabilités, révéler toute la vérité et faire justice », a ajouté M. Salhi.
« Selon plusieurs publications y compris des avocats, il s’agit du détenu d’opinion Hakim Debazi, 55 ans, de Hadjout dans la wilaya de Tipaza, qui a été arrêté le 22 février 2022 et mis en détention provisoire dans la prison de Koléa, selon des avocats », rapporte Saïd Salhi, précisant qu’une « demande pour sa remise en liberté provisoire introduite à cause de son état de santé déjà inquiétant, a été rejetée ».

Le ministère de la Justice n’a toujours pas réagi aux informations faisant état de la mort de ce détenu.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x