Covid-19

Cas dans le monde

238325098

Morts dans le monde

4862207

Guéris dans le monde

215459450

Face à l’incivisme du citoyen : Une police de l’environnement s’impose à Constantine

Par : A.A

En dépit des efforts déployés des années durant, Constantine est une ville « sale ». Un constat qui fait l’unanimité. Et pour cause, certains citoyens ou plutôt locataires, incivisme aidant, s’obstinent à ne pas adhérer à ces efforts. Ils continuent d’ailleurs de salir leur environnement immédiat et de contribuer, de ce fait, à la dégradation du cadre de vie. La protection de l’environnement est le cadet des soucis de certains de nos concitoyens, s’accordent à dire certains analystes avertis. Rencontrés il y a deux jours, des agents ont tenu à témoigner et à exprimer également leur ras-le-bol de ces incivilités qui ne font, malheureusement, que retarder le nettoiement de la ville. Une ville qui a sombré, des années durant, dans une insalubrité totale. Et c’est le moins que l’on puisse dire à propos de l’état de déliquescence avancé de tous les quartiers, ou presque. Devant ce triste et accablant constat, l’idée d’une police de l’environnement s’impose à plus d’un titre. Une idée revendiquée par ceux qui s’accrochent toujours à l’environnement et à l’écologie, en général. Seul moyen peut-être pour remédier à une situation plus que désolante. Une situation qui semble ancrer dans les « mœurs » d’une bonne partie de la population. Inqualifiable est certainement le comportement de certaines ménagères qui continuent de jeter leurs déchets du haut de leur balcon ! Une problématique qui devrait être un thème intéressant d’une étude en sociologie. Certains spécialistes n’hésitent pas, d’ailleurs, de qualifier l’Algérien, en général, de quelqu’un d’indiscipliné, en matière de civisme surtout. Une description qui demeure, à priori, juste en constatant la saleté dans laquelle « baigne » Constantine. Un constat partagé aussi par les autres grandes métropoles. Ainsi, pour redorer le blason terni de cette ville millénaire, il faudrait beaucoup de moyens, humains et matériels, mais aussi et surtout beaucoup de civisme, avec un grand C. Sans le citoyen, ces efforts, après ce réveil tardif des pouvoirs publics, risquent d’être voués à l’échec.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi