Protection des ZET d’Annaba et de Chetaibi : Berrimi passe à l’offensive

Par : M.L

Le chef de l’Exécutif de la wilaya, s’apprête à lancer une offensive importante contre les propriétaires de certaines constructions situées sur le front de mer au niveau des corniches d’Annaba et de Chetaibi.

C’est suite au feu vert délivré par le ministère du tourisme que M. Berrimi s’est tourné vers certains chantiers surdimensionnés et violant toutes les règles de préservation des espaces naturels. En contradiction avec les standards relatifs à l’expansion des zones touristiques, ces constructions sont, en réalité, des immeubles plus ou moins imposants destinés à l’habitat.

C’est via une correspondance adressée à la wilaya le 17 octobre dernier, que le ministre du Tourisme a demandé au wali de suspendre les chantiers suspects qui s’élèvent au-delà de quatre étages. Si la concrétisation de ces interdictions semble anodine aux premiers abords, elle est en réalité, le résultat d’un long cheminement administratif, qui a nécessité la révision et l’annulation d’autorisations précédemment délivrées par l’Etat et de la même façon par la wilaya d’Annaba.

Bien qu’en contradiction avec les lois en vigueur relativement aux ZET, de nombreux permis de construire avaient été octroyés de manière encore incompréhensible avant l’entrée en fonction de l’actuel wali. C’est d’ailleurs le caractère officiel et légal de ces chantiers, qui a donné du fil à retordre à l’actuel wali qui tâtonnait, tant il n’avait aucun moyen légal de contrer les constructeurs appâtés par le gain facile.

Clairement et ouvertement offusqué par tous les dépassements enregistrés sur plus d’une décennie à Annaba, M. Berrimi resserre l’étau petit à petit sur l’ensemble des chantiers actuellement ouverts dans la wilaya. Il n’avait d’ailleurs pas manqué de rediriger plusieurs chantiers à Sidi Aissa et à effectuer des démolitions partielles dans la mesure de la légalité.

Véritables joyaux de la wilaya, les corniches d’Annaba et de Chetaibi sont aujourd’hui les lieux de nombreux dépassements du foncier au grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi