Transport en commun à la nouvelle ville Draa Errich : Le calvaire continue

Par : M.L

La situation ne s’arrange pas à la nouvelle ville Draa Errich, où les habitants continuent de payer le prix de l’éloignement de leur lieu de résidence du centre-ville. Au moment où la direction du Transport annonce l’arrivée imminente de bus publics pour consolider les moyens de transport desservant le pôle urbain, la réalité du terrain reste loin derrière les promesses faites par les responsables du secteur.

Il suffit de faire un tour au niveau de la station Kouche Noureddine pour réaliser l’ampleur de la situation, mais aussi l’urgence et la nécessité de rajouter de nouveaux bus publics ou pas, pour améliorer la qualité de transport des habitants de la nouvelle ville Draa Errich.

Au niveau de cette station, les bagarres sont devenues légion. Les passagers arrivent jusqu’à une heure et demi avant l’heure d’arrivée du bus, et attendent pour assurer leur place. Une fois le bus arrivé, les passagers doivent se livrer à un véritable bras de fer pour se disputer leurs places longuement attendues. Sous tensions, les passagers allant vers la nouvelle ville sont souvent à l’origine de débordements.

Le fait est que le quotidien devient vite insupportable, lorsque chaque jour en plus de cumuler une heure d’attente en moyenne, les principaux concernés doivent en plus, passer par des trajets vers la nouvelle ville qui durent une heure et demi en moyenne. Les conditions de transport ne sont pas pour arranger la situation, puisque les bus sont surchargés.

Appâté par le gain rapide, les chauffeurs entassent les passagers sans se soucier de leur confort et encore moins des normes de sécurité. Les conducteurs multiplient les arrêts même dans des zones non désignées engendrant ainsi un important retard sur le trajet.

A l’heure qu’il est, les citoyens attendent impatiemment la mise en service des bus publics. Au-delà de l’attente devenue intenable aussi bien en matinée qu’en fin de journée, ce sont les raisons de sécurité qui font l’unanimité chez les habitants de la nouvelle ville Draa Errich. Les chauffeurs de bus privés s’adonneraient à des dépassements très dangereux sur la route. D’ailleurs, les passagers nous confient avoir dû réagir en masse à plusieurs reprises lors des trajets pour reprendre des chauffeurs de bus inconscients.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi