Covid-19

Cas dans le monde

528387922

Morts dans le monde

6301925

Guéris dans le monde

498808288

SKIKDA : La DRAG annule une conférence sur l’IA

Par : Aimen Saheb

La direction de la réglementation et des affaires générales de Skikda vient d’annuler une conférence sur l’intelligence artificielle (IA), et ce, à seulement 24 heures du début de l’événement scientifique.

Malgré l’accord et la supervision du wali, Houria Meddahi, l’organisateur de cet évènement, le docteur Toufik Kadous, a été surpris par la décision de la direction de la réglementation et des affaires générales qui a refusé sa demande, un jour avant cet évènement scientifique, prévu hier lundi 23 mai, sans qu’aucun motif du refus ne lui soit signifié.

La décision de la DRAG, rendue avant-hier dimanche, s’est traduite par une amère déception chez les organisateurs, mais aussi chez les participants qui attendaient le jour de cette conférence pour se réunir sur des idées créatives dans le domaine technologique, avec un esprit novateur, loin de ce qu’on appelle ‘’une bureaucratie’’ avec laquelle on continue de barrer la route à de telles initiatives.

Tout d’abord, cet évènement initié par l’ANPCECOM, visait à attirer les jeunes talents à investir dans le domaine de l’innovation technologique et l’intelligence artificielle, avec une forte présence de plusieurs cadres et professeurs venant de multiples universités du pays, à l’instar du professeur et ancien recteur de l’université d’Alger durant les années 60, Youcef Mentalecheta, ce grand monsieur est considéré également comme le père de l’informatique et a été derrière la première connexion de l’Algérie à internet. Le refus non motivé de la DRAG a gâché une importante rencontre entre ces penseurs qui allaient échanger leur vaste expérience avec la nouvelle génération, les jeunes auraient loupé la chance d’être conseillés par ces professeurs experts pour qu’ils puissent améliorer leurs compétences technologiques. D’un autre côté, ce même évènement avait pour but d’inviter la population à se diriger vers le paiement électronique, comme un moyen permettant d’effectuer les transactions commerciales pour l’échange des biens ou des services.

Enfin, le docteur et expert en économie Toufik Kadous se dit victime de ce genre d’agissement de l’administration qui nuit au développement technologique ; pourtant, le président de la République a souligné à plusieurs reprises la nécessité de favoriser les activités scientifiques, notamment en ce qui concerne l’intelligence artificielle et l’inculcation de l’entreprenariat au milieu des jeunes innovateurs.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi