Sidi Amar : Les anciens édifices communaux en voie d’exploitation

Par : I.N

Les autorités locales de la wilaya d’Annaba s’apprêtent à lancer une opération visant l’exploitation de la quasi-totalité des locaux abandonnés relevant des biens publics.

Il s’agit essentiellement de l’ancien siège de la mairie de Sidi Amar, l’ancien bureau de l’AADL situé à la cité Mokhtari Abdelmadjid, ainsi qu’une ex-annexe de la direction de la Formation professionnelle. Ces trois locaux, étendus sur une importante surface, constituent des endroits stratégiques permettant d’offrir différents services aux citoyens, une fois aménagés et exploités adéquatement. À cet effet, le wali a ordonné l’aménagement de l’ancien édifice de la mairie de Sidi Amar en un nouveau bureau de Poste dans le but d’atténuer la pression sur le bureau situé au centre de la commune et d’assurer une meilleure qualité de service aux citoyens. Pour ce qui est de l’ex-siège de l’AADL, les élus de la commune de Sidi Amar, quant à eux, ont proposé de consacrer l’édifice à la création d’un nouveau poste de police, permettant ainsi d’assurer une meilleure couverture sécuritaire. Cette proposition a été motivée par le manque de la sécurité constaté dans les cités situées à proximité de cet édifice. D’autre part, les participants à cette réunion ont proposé la création d’un centre culturel au niveau de l’ancien siège de la mairie. Cette proposition s’avère la plus logique du fait que le centre de la commune de Sidi Amar ne contient aucune institution culturelle, obligeant ainsi les jeunes citoyens à se déplacer à la commune d’Annaba pour bénéficier des différentes activités culturelles que proposent les acteurs du secteur de la culture dans la commune.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi