Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) Seybouse : Les facilitations douanières à l’export en débat

Par : A.Ighil  

Le programme de concrétisation et l’accompagnement des entreprises afin de soutenir la relance économique et promouvoir les exportations hors hydrocarbures a été tracé par la Chambre Algérienne de Commerce et d’Industrie (CACI) et la direction générale des Douanes. Une journée d’information, portant sur les facilitations douanières au profit des opérateurs économiques à l’export, a été organisée, hier, à la Chambre de commerce et d’Industrie (CCI) Seybouse, en collaboration avec la direction régionale des douanes. L’évènement a été animé par le représentant du directeur régional des Douanes d’Annaba, M. Benhassine Noureddine. La présentation faite aux opérateurs économiques mais également aux commissionnaires en douane venus en nombre, a porté sur une série de facilitations qui visent à promouvoir les exportations, réduisant les coûts et le temps tout en améliorant la compétitivité.

Lors de cette journée, ont été révélées les mesures mises en œuvre décidées par la direction générale des Douanes afin d’accompagner les exportateurs et encourager les exportations hors hydrocarbures. Parmi les facilitations évoquées, la déclaration simplifiée comporte une partie des énonciations de la déclaration. Il était également question, dans ces nouvelles mesures, le carnet ATA qui est un document international permettant aux professionnels d’exporter leurs marchandises avec des droits et taxes.

L’orateur a également abordé, parmi ce train de mesures, l’examen des litiges susceptibles de naître après souscription de la déclaration d’exportation qui sont différés jusqu’après expédition effective des marchandises. Ces mesures de facilitations douanières ont accordé un statut particulier d’opérateur économique agréé (OEA) aux producteurs pour l’importation de matières premières mais aussi pour l’exportation de leurs produits. Le statut OEA constitue un circuit vert attribué aux opérations d’exportation de produits en dispense de contrôles immédiats. Il faudra rappeler que durant le premier trimestre 2022, le port de Annaba a connu une hausse du volume total des exportations hors hydrocarbures. Le chiffre a atteint 1,218 million de tonnes contre 716.000 tonnes au cours de la même période en 2021. Cette évolution, selon une source portuaire, est le résultat des efforts de soutien et d’accompagnement des exportateurs. Cette augmentation est estimée à 70% du volume des exportations hors hydrocarbures durant la même période de l’année précédente.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x