Covid-19

Cas dans le monde

216943564

Morts dans le monde

4511731

Guéris dans le monde

193867787

Tribunal d’El Hadjar : Zakaria Boussaha condamné à 1 an de prison ferme

Par : M. B.

Le tribunal d’El Hadjar a condamné, par contumace ce jeudi 24 juin, le militant du Hirak Zakaria Boussaha à un an de prison ferme (sans mandat de dépôt) assorti d’une amende de 100.000 DA ainsi que 100.000 dinars à titre de réparation à la partie civile.

Poursuivi pour outrage à corps constitué, suite à une plainte déposée à son encontre par la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN), le procès s’est tenu le 6 juin 2021 en l’absence de l’accusé. Ce dernier s’était présenté légèrement en retard à l’audience pour cause d’« urgence médicale ». En effet, contacté par Le Provincial, M. Boussaha nous a affirmé qu’il avait dû passer aux urgences ophtalmologiques, suite à un accident de travail survenu la veille au soir. Son avocat, Me Abdelhalim  Kheireddine, avait tenté de reporté le procès, mais sans succès, le juge semblait déterminé à clore le dossier avant les élections législatives.

« Le procès s’est tenu en l’absence de notre client qui a fini par être condamné. Nous allons bien évidemment enregistrer une opposition à ce jugement. », nous a affirmé Me Kheireddine.

M. Boussaha avait quitté la prison d’El Allelik en décembre dernier après avoir purgé sa peine. Il avait été condamné par la Cour d’Annaba à un an de prison, dont 8 mois fermes, pour atteinte à la Sûreté de l’État, insultes à l’encontre de fonctionnaires, atteinte aux symboles de l’État, incitation à attroupement non armé et menace de trouble à l’ordre public.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notifier de
guest
0 Commentaires
Inline Feedbacks
View all comments

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi