Manque de transport à Larbi Ben M’hidi : Le calvaire des citoyens

Par : Aimen Saheb

Les habitants de Larbi Ben M’hidi souffrent d’un terrible manque des bus de transport en commun, en raison de l’impunité qui laissent le champ libre aux propriétaires des bus d’imposer leur propre loi.

Les habitants de l’ex-Jeanne d’Arc trouvent d’énormes difficultés à rejoindre le centre-ville de Skikda. Ce problème est né lorsque les transporteurs privés ont commencé à semer le désordre pour qu’ils puissent assurer leur journée dès les premières heures de travail. En effet, les bus de Skikda-Filfila ne quittent jamais la gare routière avant de remplir toutes les places disponibles même si cela prend plus que la durée autorisée par les services de la direction des Transports. Cependant, les citoyens attendent péniblement dans les différents arrêts implantés tout au long de la route, se trouvant parfois contraints à prendre les taxis qui assurent cette ligne à des prix exorbitants. En fin de journée, la situation devient encore plus compliquée, car tous les bus de Filfila se dirigent vers la gare routière Mohamed Boudiaf par cupidité de trouver plus de clients, tandis que les personnes qui se trouvent à l’ex-Jeanne d’Arc éprouvent une énorme difficulté et ne trouvent aucun moyen, à part les taxis, pour rentrer à Skikda. D’ailleurs, les services de la direction de Transport ont fourni 4 bus devant assurer la ligne Skikda-Larbi Ben M’hidi, mais qui sont en vérité introuvables depuis presque 3 mois mois.

Les habitants de Larbi Ben M’hidi réclament une remise en ordre sur ce secteur et un contrôle efficace des agissements des transporteurs privés, notamment ceux qui ne respectent pas les règles.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x