LE BALLET DES WALIS À JIJEL : Meklati arrive, Kelkel s’en va

Par :  Adam S

Le dernier mouvement dans le corps des walis, décidé par le président de la République, n’a pas épargné la wilaya de Jijel, qui voit son désormais ex-premier responsable, Abdelkader kelkel, s’en aller, cédant sa place à Ahmed Meklati, qui a pris ses nouvelles fonctions, ce samedi, à la tête de cette wilaya. Au-delà de la cérémonie de son installation, qui s’est déroulée en présence de son prédécesseur, ce mouvement est le quatrième qui touche la wilaya de Jijel en sept ans. Depuis 2015, aucun des walis nommés à Jijel n’a été maintenu dans ses fonctions plus de trente mois. Pis encore, tous ont été relevés de leurs fonctions par la présidence de la République et n’ont pas été mutés ou promus à d’autres postes. A la tête de cette wilaya depuis la fin du mois de janvier 2020, Abdelkader Kelkel a subi les frais de ces mouvements qui ont été entamés avec Larbi Merzoug, dont la mission n’a pas dépassé les deux années. Après lui, c’est Bachir Far qui a passé vingt neuf mois dans les mêmes fonctions avant qu’il ne soit relevé de ses fonctions. Le départ d’Abdelkader Kelkel, désigné wali de Jijel au début de l’année 2020 « pour lancer les bases de la nouvelle Algérie à Jijel», selon les mots qu’il avait prononcés lors de la cérémonie de son installation, il y a trente mois, n’a pas tardé à faire dire à certains que Jijel tend à devenir un piège pour les walis.  Il est à signaler qu’avec six ans de règne, Ahmed Maabed, nommé dans ce dernier mouvement en tant que wali de Blida, après avoir occupé le même poste à Alger, a passé le plus de longévité à la tête de cette wilaya. Durant son long règne qui a duré de 2004 à 2010, il a hérité d’une réputation de rigueur et de sérieux dans sa gestion avant de céder sa place à Ali Bedrici, qui a passé cinq années à Jijel avant de s’en aller. Depuis, c’est un ballet incessant des walis à Jijel qui caractérise les mouvements décidés par la présidence de la République, leur réservant des sorties sans gloire. Ahmed Meklati subira-t-il le même sort où réussira-t-il à se maintenir plus que ses prédécesseurs à la tête de cette wilaya et surtout éviter la sentence fatale d’une fin de fonction peu honorable ? Au-delà de cette interrogation, le tout nouveau chef de l’exécutif aura d’importants dossiers à ficeler, lui qui a hérité d’une solide expérience de trois ans de gestion de la wilaya de Laghouat, qu’il a quitté en 2019 en plein mouvement de la contestation populaire contre le règne de Bouteflika. Sa mission reste toutefois loin de tout repos dans une wilaya aux prises avec de multiples problèmes, notamment le blocage de ses plus importants projets. Durant son règne, Abdelkader Kelkel a tenté d’agir pour dégripper une machine de développement qui ne cesse de grincer sans trop parvenir à atteindre les objectifs de la relance tant espérée. Ahmed Meklati ne sera pas mieux loti dans la mesure où il fera face aux mêmes défis dans une wilaya éprouvée par une longue décennie de lutte contre le terrorisme, dont les stigmates sont toujours visibles dans ses contrées rurales encore délaissées et nécessitant un effort soutenu pour leur développement. S’ajoute à cela des communes aux prises avec un développement au ralenti, qui s’est répercuté sur le cadre de vie des citoyens qui reste à améliorer. Encore faudrait-il rappeler qu’il est urgent de prendre en charge les multiples préoccupations des citoyen dans de nombreux domaines et secteurs et surtout relancer une activité économique buttant contre les difficultés rencontrées dans le domaine de l’investissement. L’AEP, le désenclavement, et surtout ce segment de l’investissement, pour ne citer que ces ramifications du développement, restent des priorités ; sinon, il y a aussi ces zones d’activités qui restent à relancer ou à débloquer pour réaliser les projets retenus dans ces sites encore en jachère.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x