GUELMA : Revoilà le feuilleton de l’huile de table

Par : Hamid Baali

Les familles sont toujours confrontées à des problèmes d’ordre domestique qui ne connaissent pas de répit. En effet, les pénuries provoquées par des commerçants malhonnêtes, avides de gains faciles, empoisonnent le quotidien des pères et mères de familles à la recherche de produits alimentaires indispensables. Ces dernières années, les pouvoirs publics avaient mené une lutte sans merci contre ces individus qui s’organisaient pour imposer leur diktat aux consommateurs qui ne savaient plus à quel saint se vouer. D’aucuns ont toujours en mémoire les opérations menées par les services de la direction du commerce et des prix, assistés par les services combinés de sécurité, qui ont découvert des hangars, des dépôts et des garages regorgeant de produits de première nécessité dissimulés afin de créer un climat de pénurie et de panique au sein de la population.

Depuis quelques jours, ce scénario est de retour, orchestré par des individus sans scrupules qui osent défier les pouvoirs publics ! L’huile de table, produit indispensable à la maîtresse de maison, aux restaurateurs et autres métiers, est quasiment introuvable après une abondance qui avait réconforté les familles qui croyaient que ce problème était résolu. Peine perdue ! En l’espace de deux ou trois journées, les bidons et bouteilles d’huile de table ont disparu au niveau des supérettes, épiceries d’alimentation générale, grandes surfaces et marchés de l’ensemble des communes de la wilaya de Guelma. Ce phénomène récurrent a pris de court tout le monde et aucune raison satisfaisante n’a pu convaincre le citoyen lambda qui est toujours le dindon de la farce. Nous avons sillonné depuis samedi l’ensemble des commerces du chef-lieu de wilaya et nous n’avons déniché aucune bouteille d’huile de table ! Les marchands soutiennent que les quotas exposés sont littéralement emportés par des files de clients qui cèdent à la panique !

Selon des observateurs dignes de foi, ces pénuries sont provoquées à des fins lucratives et répréhensibles par des groupes d’individus soucieux de faire fortune ! Dans deux mois, nous entamerons le mois sacré du Ramadhan qui nécessite l’acquisition de produits alimentaires pour préparer le f’tour. A cet égard, l’huile de table et la semoule, prisées par la ménagère, s’évaporent subitement dans la nature, incitant les consommateurs à les acquérir à n’importe quel prix ! Les autorités locales sont interpellées aux fins de s’impliquer et de sanctionner sévèrement les responsables de ces pénuries créées de toutes pièces !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi