GUELMA : Houria Aggoune, 3ème femme à la tête de la wilaya

Par : Hamid  Baali 

Promue en 1974 au rang de wilaya, Guelma a toujours été chapeautée par un wali et ce n’est qu’en 2015 que Fatma-Zohra Rais a eu l’insigne honneur d’être la première femme à diriger d’une main de fer dans un gant de velours cette wilaya jusqu’en 2018, date de sa mise à la retraite. Elle passa le relais à Kamel Abla, ancien Secrétaire Général de la wilaya de Annaba qui fut muté en 2020 à la tête de la wilaya de Sétif, laissant sa place à Kamel-Eddine Kerbouche. Ce dernier est affecté en 2021 en qualité de wali de Béjaïa, et passa le flambeau à la fin août à Labiba Ouinez, ancienne wali de Tipaza.

Ce mercredi 14 septembre, au journal télévisé de 20 heures, la présidence de la République annonce un mouvement au sein du corps des walis. Mme Labiba Ouinez a fait l’objet d’une mise de fin fonction et c’est Houria Aggoune, anciennement Secrétaire Générale à la wilaya de Oum-El-Bouaghi, énarque, qui est désormais wali de Guelma.

Les salons de la wilaya de Guelma ont abrité, ce samedi 17 septembre en fin de matinée, la cérémonie officielle à laquelle ont pris part les deux commis de l’Etat, en présence des autorités civiles et militaires de la wilaya, les parlementaires, les directeurs de l’exécutif, la famille révolutionnaire, les membres des associations et comités de quartiers et le collectif de la presse écrite, parlée et filmée. Mme Labiba Ouinez a pris la parole et a remercié le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui lui avait fait permis d’être à la tête des wilayas de Ain-Temouchent, Tipaza et Guelma. Elle a vivement remercié tous ceux qui l’ont accompagnée dans l’exercice de ses fonctions de wali de Guelma et elle souhaite la bienvenue à sa consoeur Mme Houria Aggoune à qui elle souhaite plein succès. Les procès-verbaux ont été signés conjointement par les intéressées.

Ce changement opéré par le Président de la République a été accueilli favorablement par la population qui espère de tout cœur que des chantiers importants soient lancés par Mme Aggoune Houria, dont les réseaux sociaux disent beaucoup de bien. En toute objectivité, elle hérite d’un lourd héritage qu’elle devra prendre en charge, l’assainissement de l’environnement du chef-lieu de wilaya, la relance des travaux du dédoublement de la RN 21, Guelma – Annaba, dont les chantiers traînent depuis 2014, le nouveau siège de la gare routière de la ville qui est à l’arrêt depuis des années, la réhabilitation du réseau routier urbain, l’alimentation en eau potable qui souffre de disfonctionnements, la prise en charge des préoccupations citoyennes. Les Guelmois souhaitent que la représentante du gouvernement sillonne les communes, les cités et les quartiers pour constater de visu l’état des lieux qui laisse à désirer, lui offrant l’opportunité de dialoguer avec ses administrés.  Les prochains jours seront décisifs car ils donneront une vision sincère des objectifs assignés par le nouveau wali.

Le collectif des correspondants de presse a été quelque peu marginalisé par les chefs successifs de l’exécutif de wilaya pour des raisons inexpliquées. Il souhaite accompagner Mme le wali lors de ses sorties à travers l’ensemble des communes de la wilaya, assister aux diverses réunions relatives au développement local et devenir un partenaire incontournable dans l’intérêt général de notre région. Elle saura séparer le bon grain de l’ivraie car des individus soucieux de leurs intérêts matériels et financiers, connus de la vox populi, sont aux aguets pour glaner des dividendes !

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x