DSP de Annaba : « Place à la numérisation du secteur»  

Par : A.ghil 

Le Dr Nacer Daamech, directeur de la santé et de la population de la wilaya d’Annaba, s’est confié, hier après-midi sur les ondes de la radio locale dans une émission qui a porté sur l’état des lieux du secteur de la santé qui prévaut à travers la wilaya ainsi que les perspectives pour une meilleure prise en charge des malades qui affluent de plusieurs wilayas de l’Est algérien vers des structures sanitaires parfois débordées.

Le docteur Daamech a d’emblée évoqué le large programme d’investissement consenti pendant quatre ans pour la réalisation de nouvelles structures de santé. Il a cité en exemple les nouvelles polycliniques mises en service dans la périphérie du chef-lieu de la wilaya, notamment celles de Sidi Achour, Al Kalitoussa et El Besbessa, dans la commune de Ain Berda et Tréat. Il a ensuite annoncé que, durant ce mois de novembre, l’hôpital des urgences médico-chirurgicales d’El Bouni, modèle du genre aux standards internationaux, selon le DSP. Un hôpital de ce qui se fait le mieux en matière d’IRM, de Scanner et une salle de cathétérisme d’une prestigieuse marque internationale dont les équipements ont nécessité une enveloppe financière de 180 milliards de centimes. Un matériel de premier ordre qui a bénéficié d’un contrat après-vente et d’une formation au profit des différents manipulateurs.

Le DSP d’Annaba promet une prise en charge numérisée des malades dans un réseau interne avec l’objectif « zéro papier ». « Nous allons, dira le docteur Daamech, vers la prise de rendez-vous à partir d’une simple application d’un téléphone ». Il s’agit de numérisation et de dématérialisation du dossier médical du patient, hospitalisation et rendez-vous des soins. Le DSP a ensuite abordé l’opération des médecins référents, médecins traitants ou médecins de famille. Une opération consacrée par la loi sanitaire. Le principe est de connecter le malade à son médecin traitant. « L’opération commence à faire son bonhomme de chemin à travers plusieurs communes, notamment Annaba, Berrahal et El Hadjar », précisera le DSP. À l’issue de cette émission radiophonique qui a duré près d’une heure, le docteur Nacer Daamech s’est dit avoir un contrat moral avec la population pour améliorer la prise en charge dans les structures de santé de la wilaya.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi