Annaba boudée par les distributeurs : Vers une pénurie de laits infantiles ?

Par : M.L.

Depuis le début du mois de juillet, plusieurs marques de lait infantile sont en rupture de stock dans les rayons des superettes et autres commerces de proximité. Cette tendance qui devait être temporaire, selon les commerçants, s’éternise.

Au grand désarroi des parents dont les enfants sont nourris exclusivement au lait infantile, cette situation inquiète d’autant plus qu’elle ne concerne pas les wilayas voisines à l’instar de Skikda, Guelma ou encore Constantine. Seules Souk-Ahras et El-Tarf connaissent une situation semblable. Annaba serait-elle trop à l’extrémité du pays pour être correctement desservie ? Plusieurs questions sont à soulever dans cette histoire. Pour tenter de comprendre le pourquoi du comment de cette pénurie, nous nous sommes rapprochés de plusieurs grossistes et commerçants de proximité spécialisés dans la vente de lait infantiles.

Les réponses étaient toutes approximatives et sans réelles fondements. Selon eux, les distributeurs auraient quelque peu boudé Annaba durant le long week-end de l’Aïd, ce qui aurait épuisé les stocks dans les dépôts. Là encore, la reprise de la distribution du produit normalement aurait pu faire que cette pénurie passe inaperçue. Seulement, la distribution n’a jamais réellement repris sa cadence initiale, suite à cette pause de quelques jours.

Si les distributeurs ont renoué avec Annaba, les quantités qui lui ont été consacrées étaient moins variées que de coutume. Les principales marques de lait consommées et les laits pour les bébés à besoins nutritionnels spécifiques ne sont toujours pas envoyés de maniérer régulière à Annaba. A l’heure qu’il est, plusieurs marques, proposant des laits couvrant les besoins nutritionnels des bébés de leur naissance à leurs trois ans, sont indisponibles, contraignant ainsi les parents à faire des gymnastiques pour procurer leurs laits habituels à leurs enfants. Cette rupture inquiète surtout les parents des nouveau-nés, des bébés intolérants au lactose ou souffrant d’allergies alimentaires, des prématurés et autres bébés ayant besoin de laits spécifiques. Il leur est effectivement impossible d’envisager un quelconque remplacement de ces laits au risque de voir leurs enfants souffrir de graves problèmes de santé. Aujourd’hui, des commerçants peu scrupuleux vendent ces laits déjà au prix très élevés, en y rajoutant une marge pour profiter de la situation. Il est à noter que lors des changements de lait, même les bébés dits “normaux” souffrent de troubles digestifs importants durant plusieurs semaines avant qu’ils ne s’adaptent à un nouveau lait. De ce fait, le changement de marque est la dernière alternative qu’envisagent les parents, préférant sillonner les commerces et pharmacies de la ville pour constituer leurs propres stocks.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest
0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires

à ne pas manquer

Météo

Facebook

Lire Aussi

Lire Aussi

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x